De la difficulté de trouver un t-shirt blanc correct

Alors je voudrais partager ma désespérance de pouvoir trouver un t-shirt blanc mettable. C’est-à-dire non transparent. Surtout en été (où les t-shirts s’affinent, cf mon post sur la différence entre les t-shirts d’été et d’hiver), période pendant laquelle un t-shirt blanc est un indispensable. Je ne sais pas, je dois être maudite du t-shirt blanc (comme le t-shirt gris en fait), mais je n’en trouve pas où on ne voit pas l’ombre de mon nombril et les dessins de mon soutien-gorge quand je le porte. Quand j’ai de la chance, un soutien-gorge couleur chair passe inaperçu. Où vous les trouvez vous vos t-shirts-blancs- non-transparents ? Des suggestions de marque ?

Advertisements

L’éternel dilemme du vernis à ongles

Le ciel pollué de Santiago du Chili
Le ciel pollué de Santiago du Chili

Après la question du maquillage, le dilemme du vernis à ongles (rien que ça !). C’est encore plus fort pour moi car, autant je ne suis pas très maquillage, autant j’adore ! me mettre du vernis à ongles. Mais alors là niveau galère en voyage, on atteint le comble. Déjà il faut l’emmener. C’est du liquide donc il faut faire attention à ce qu’il n’explose pas dans la valise, ou il faut le mettre dans un petit sachet en plastique si on le prend en bagage à main. Ensuite il faut le mettre. Ça prend du temps (beaucoup), qu’on n’a pas forcément en voyage. En plus, personnellement pour ne pas me retrouver avec des ongles jaunes, je pose d’abord une couche de vernis transparent avant la couleur. Plus une après pour le garder plus longtemps. En gros ça donne couche de vernis transparent, couche de vernis de couleur, deuxième couche de vernis de couleur, deuxième couche de vernis transparent. Et il faut bien sûr attendre que ça sèche entre chaque passage. Ahah. Et puis au bout de deux jours il faut tout enlever parce qu’il commence déjà à s’écailler (ou alors en remettre une couche mais on dépasse rarement quelques jours de vie de vernis de toute façon). Ça veut dire qu’il faut aussi prendre du coton et une bouteille de dissolvant. Et là on revient sur les mêmes problèmes que le maquillage. La bouteille de liquide. Quelle quantité de cotons. Beaucoup de contraintes pour quelque chose de non indispensable, et en même temps c’est tellement joli ! Je ne l’ai encore jamais fait, d’emmener du vernis en voyage, mais j’ai des envies d’aventure et de changement (oh oui) et vu que je révise mes habitudes maquillagesques, pourquoi pas celles verniagesques. Y en a-t-il parmi vous qui voyagent en mettant du vernis ? C’est quoi vos conseils ? Je pensais prendre un vernis transparent (pour la sous couche), un vernis pailleté (pour le quotidien) (c’est moins voyant et plus facile à entretenir), et un coloré (pour quand je veux me la jouer un peu plus). Votre avis ?

L’indispensable foulard

Peinture murale en Inde
Peinture murale en Inde

Ah le foulard ! Le meilleur ami de voyage, le compagnon idéal, La Pièce à n’oublier sous aucun prétexte. Tellement d’utilisations différentes et tellement peu de place dans la valise. Il peut servir d’écharpe s’il fait froid ou pour accessoiriser une tenue ; de châle pour le soir ou protéger ses épaules du soleil ; de turban pour protéger sa tête du soleil ; de paréo à la plage ; d’oreiller pour dormir dans les transports ; de serviette de plage comme de bain ; et je suis sûre que j’en oublie. Un seul conseil pour le choisir : que la couleur aille avec toutes les utilisations que vous souhaitez en faire. Des fois en avoir deux ou trois peut aider si vous partez sur un plus long séjour. En tout cas, je crois que c’est la seule pièce que je prends systématiquement quelquesoit la destination où je vais, froide ou chaud, courte ou longue. Des utilisations du foulard que j’aurais oubliées ?

T-shirts d’été vs t-shirts d’hiver

Nains amoureux à Wroclaw, Pologne
Nains amoureux à Wroclaw, Pologne

Oui j’ai eu une révélation il n’y a pas longtemps : en fait il y a des t-shirts pour l’été, et des t-shirts pour l’hiver ! Et moi qui mettais les mêmes t-shirts quelque soit la saison. La loose quoi. Je l’ai remarqué ici, en me rendant compte que certains de mes t-shirts étaient beaucoup plus épais que d’autres, et donc me tenaient nettement plus chaud. Mais que surtout, certains t-shirt marquaient la transpiration alors que d’autres non ! Je n’ai pas encore compris pourquoi, parce que a priori c’est la même matière, peut-être une histoire de tissage. Toujours est-il que en portant certains de mes t-shirts, la moindre auréole se verra à des kilomètres, alors que d’autres seront à peine teintés. Ça vaut presque le coup de venir avec une bouteille d’eau quand on essaye un t-shirt pour voir l’empreinte laissée par l’eau ! Voilà une différence majeure entre les t-shirts d’été et ceux d’hiver : ceux d’été ne doivent pas marquer pas la transpiration, alors que ceux d’hiver peuvent (vu qu’a priori on transpire moins quand même). Le deuxième facteur étant, comme dit plus haut, un tissage plus léger pour l’été (oui ceux où on a presque l’impression qu’on peut faire un trou dedans rien qu’avec un ongle), et plus épais pour l’hiver. Quant à la matière, personnellement je vote encore et toujours pour le coton, malgré tous les désavantages liés au froissage facile et au séchage lent. Enfin je ne cracherais pas sur du lin bien sûr, qui règlerait ces problèmes mais disons que pour des t-shirts, le coton reste plus dans mon budget. Et vous comment vous choisissez vos t-shirt été/hiver ? Vous faites une différence ?

Gestion du maquillage en voyage

Sur un pont d'Amsterdam
Sur un pont d’Amsterdam

Alors là c’est vraiment un sujet sur lequel j’aimerais avoir votre avis. Moi j’ai toujours eu tendance à ne rien prendre en voyage, ou alors vraiment le strict minimum, mais dernièrement j’en suis venue à le regretter, quand je voyais mes amies se parer de milles (belles) couleurs au moment de sortir et que moi j’avais, comment dire… toujours la même tête. Je n’ai jamais été une grosse adepte du maquillage, et au plus fort de ma consommation je mettais du mascara, du blush et du rouge à lèvres. Alors autant, c’est vrai que ce ne sont pas les produits qui prennent le plus de place, autant ce qui m’embête ce sont plus tous les produits nécessaires pour enlever ce maquillage. Cotons, démaquillant pour les yeux, pour le visage, waterproof, etc. Ça prend vite pas mal de place pour quelque chose utilisé plutôt rarement. Et puis la bouteille de démaquillant peut fuir. Et puis quelle quantité de cotons prendre ? Sachant qu’on n’est pas sûre d’en trouver sur place, et que se démaquiller avec du papier toilette, ce n’est pas top (oui déjà essayé…). Alors voilà, je vous le demande, qu’est-ce que vous prenez vous et comment vous faites pour le retirer ? Et pour quelles occasions vous mettez du maquillage en voyage ? Et vous avez vraiment le temps de vous maquillez/démaquillez quand vous parcourez le monde ?
Pour mon prochain voyage, je vais essayer d’intégrer un peu plus de maquillage, pour ces soirées où j’ai envie de paraître un peu plus apprêtée. Je pensais prendre un mascara waterproof (je ne peux pas revenir au non waterproof, j’ai l’impression qu’il ne tient pas sur mes cils) (mais c’est vrai que du coup le waterproof tient parfois un peu trop bien), un rouge à lèvres (je suis assez adepte depuis quelques temps, ça habille très facilement, même s’il y a certains désavantages il faut le reconnaître…), et peut-être un crayon pour les yeux, quand je n’ai pas envie de mettre du rouge. J’hésite même à prendre du démaquillant vu que le rouge part généralement de lui-même et que je suis souvent trop flemmarde pour enlever le mascara et que je le laisse partir de lui-même. Affaire à suivre…

Assortir ses fringues en voyage

Le désert... d'Inde
Le désert… d’Inde

Quand on se penche sur les conseils pour bien faire sa valise, un conseil récurent est que tous ses hauts aillent avec tous ses bas. Logique. Et donc pour cela, de choisir un ensemble de couleurs allant ensemble et de s’y tenir. Egalement logique. Sauf que lorsqu’on regarde sur les autres blogs, les filles choisissent généralement des couleurs sombres pour leurs fringues, très pratiques certes, mais d’un triste ! Personnellement, j’aime m’habiller avec des couleurs, et je ne change pas mon style en voyage, ce qui complique le « il faut que tout aille ensemble ». Quand j’ai toute ma garde-robe à disposition, il n’y a pas de problème car j’ai aussi des pièces plus neutres pour contrebalancer l’overdose de couleurs. Mais en voyage, j’ai tendance à ne vouloir prendre que les fringues de couleurs justement. J’ai cependant découvert récemment que le problème majeur n’était pas les couleurs, mais les motifs (oui parce que j’aime les motifs aussi). Avec des jupes à fleurs et des t-shirts rayés, difficile de faire une combinaison gagnante. Et là l’épiphanie (!): si je restreins les motifs soient aux hauts, soient aux bas, je peux mettre toutes les couleurs que je veux, ça passe ! Bien sûr il faut rester dans un ton, mais pour ma part je suis plutôt orange-jaune-marron-rouge, etc. Bon il faut quand même équilibrer avec du blanc et du noir pour calmer un peu l’avalanche de couleurs et ne pas ressembler à un sapin de Noël, mais dans l’ensemble ça marche plutôt bien. J’ai restreint les motifs aux bas, jupes, pantalons, car je trouve ça plus sympa, et ça me permet d’acheter des t-shirts basiques de toutes les couleurs. Et vous, vous faites comment pour coller à votre style avec une garde-robe réduite ?

Quelle coupe de cheveux pour voyager ?

Quelque part en Inde
Quelque part en Inde

Alors ça a été une de mes grosses questions pendant très longtemps ! Pendant des années, je rêvais d’une coupe cheveux courts, à la garçonne, me disant que c’était parfait quand il faisait chaud, que ça ne demandait pas d’entretien et qu’on pouvait laisser repousser (donc pas besoin d’aller souvent chez le coiffeur). Oui mes critères d’une bonne coupe sont ceux-là : ne pas avoir chaud l’été, ne pas avoir à faire quoi que ce soit pour que ce soit joli et ne pas devoir l’entretenir chez le coiffeur (ni le temps ni les moyens). Donc la coupe à la garçonne croyais-je. Je n’ai jamais été jusqu’à me la faire en vrai. Trop définitive, pas sûre que ça m’aille (j’ai un visage un peu trop carré). Mais après réflexion et retours de copines sur cette coupe, il semble que j’ai fait le bon choix : en fait tu ne peux pas les tirer en arrière donc l’été tu as chaud ; sauf s’ils tombent magiquement bien sur ta tête tous les matins, tes cheveux risquent au contraire de te demander beaucoup de boulot, et un passage chez le coiffeur régulier est nécessaire si tu veux garder la même coupe. Du coup j’ai opté pour les cheveux aux épaules avec une frange. C’est une coupe qui passe bien à Paris, je peux me couper la frange moi-même si je veux, ou je la laisse pousser quand je suis à l’étranger. Il suffit d’avoir quelques épingles et tous les cheveux tiennent en arrière avec un élastique. Et les cheveux peuvent pousser sans que ça ne devienne vraiment trop dégueulasse. Bon ok, il y a bien cette transition quand la frange pousse avant d’avoir atteint une longueur décente pour passer en mèche sur le côté… Maigre désagrément il me semble. Et pour finir, c’est une coupe facile à faire que les coiffeurs ratent rarement ! Tout bénèf !